Manifeste

Manifeste Groupe Objets; Révolutionnaires

1.
GOR est le groupe des objets
révolutionnaires.

Révolutionnaire” ne désigne pas ici la
“disruption”, mais plutôt l’action politique
radicale. Les objets révolutionnaires
bouleversent les principes établis et se
battent pour changer les valeurs de notre
société.

2.
GOR engage une révolte par la fiction.
Les objets s’agitent, se déplacent, crient,
s’exclament. Ils développent des langages
pour raconter leur histoire.

3.
GOR organise des manifestations.
Expositions, ateliers, performances et
vidéos renversent notre point de vue sur les
choses, mettant en lumière nos productions
matérielles en excès.

4.
GOR donne la parole aux restes, aux
rebuts, aux laissés pour compte du monde
non humain.

Les objets méritent d’être écoutés. Ils
doivent pouvoir monopoliser l’attention des
humains aussi longtemps que nécessaire.

5.
GOR soutient la révolte des objets
abandonnés.

Toutes sortes de hacks, implants
technologiques et détournements doivent
être utilisés afin de donner aux objets
abandonnés les armes pour agir et se
manifester.

6.
GOR mobilise les objets de la rue afin
qu’ils luttent pour leurs droits.

Les objets révolutionnaires possèdent une
conscience écologique, se révoltent contre
la production de masse, l’obsolescence
programmée et la société de consommation.
Ils dénoncent l’entassement des objets
abandonnés dans nos villes et campagnes,
et le gaspillage incessant de matières
premières.

7.
GOR exige des productions humaines
qu’elles soient respectueuses de
l’environnement.

Les objets doivent être conçus en prennant
en compte les enjeux écologiques de notre
ère. Il faut défendre les éco-algorithmes et
les éco-réseaux.

8.
GOR lutte pour la prise en compte
politique du non-humain.

GOR considère chaque objet comme une
entité à part entière, égale à l’homme. Des
soins particuliers doivent être adressés aux
objets en fin de vie et le droit au recyclage
doit être instauré. Chaque abandon d’objet
par son propriétaire doit être sévèrement
puni.

9.
GOR s’oppose à notre monde centré sur
l’homme.

Les inégalités doivent cesser. Il faut trouver
un équilibre entre l’homme, la nature et les
choses.